Etude scientifique débute dec09


 

Une autre étude scientifique débute dec09

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Immunotec annonce le début de l’étude indépendante américaine sur l’IMN 1207 pour les patients atteints du cancer du poumon, financée par le programme d’oncologie clinique communautaire du Moffitt Cancer Center CCOP Research Base.

MONTRÉAL, le 7 décembre 2009 – Immunotec inc. (TSX-V: IMM) a annoncé aujourd’hui l’inscription du premier patient à l’étude clinique américaine sur l’utilisation d’IMN 1207 pour les patients atteints du cancer qui se déroulera dans le cadre du programme d’oncologie clinique communautaire (CCOP) des hôpitaux Beaumont à Royal Oak, au Michigan. L’objectif de l’étude est de déterminer l’effet de l’IMN 1207 (Immunocal), un supplément protéique de lactosérum riche en cystéine, pour éviter une perte de poids supplémentaire chez les patients atteints du cancer bronchopulmonaire « non à petites cellules » au stade IV (avancé). Un grand nombre de patients ayant le cancer combattent une perte de poids grave liée au cancer et subissent ainsi un déclin de leur santé en général. Cette étude suggère que l’utilisation de l’IMN 1207 (Immunocal) pourrait possiblement maintenir ou augmenter le poids des patients ayant ce type de cancer avancé. L’étude procédera à une comparaison entre l’IMN 1207 et la caséine, une autre protéine dérivée du lait.

L’IMN 1207 (Immunocal) est une formule de composition avancée de la protéine de lactosérum non dénaturée, appelée Immunocal®, un supplément alimentaire naturel qui a été conçu par Immunotec et est vendu partout dans le monde depuis les 12 dernières années. Selon les résultats qui seront obtenus de cette étude, des essais plus importants pourraient être justifiés pour évaluer l’effet de l’IMN 1207 (Immunocal).

Aux États-Unis, le cancer du poumon est la principale cause de mortalité liée au cancer. La majorité des cancers du poumon diagnostiqués (85 %) sont des carcinomes pulmonaires « non à petites cellules ». Ces cancers détiennent un risque plus élevé de perte de poids (61 %), ainsi que les cancers gastriques et pancréatiques. Une perte de poids liée à la maladie ou à un traitement peut déclencher une panoplie d’effets secondaires, notamment une diminution de la qualité de vie, l’intolérance à un traitement, les infections, ainsi qu’un taux de survie diminué.

Des recherches utilisant des médicaments variées, telles que l’acétate de mégestrol, une hormone stéroïde, ont démontré des réussites en gains de poids. Ces gains peuvent toutefois être associés à des effets secondaires potentiellement graves (tels qu’une pression artérielle élevée, des caillots de sang, etc.). L’utilisation d’un supplément alimentaire ayant peu d’effets secondaires constituerait une percée majeure.

Des données provenant d’une étude précédente et effectuée par Tozer et des collègues ont suggéré que le traitement avec l’IMN 1207 (Immunocal) peut favoriser un gain de poids chez les patients atteints d’un cancer du poumon. Pour la publication complète de cette étude, veuillez consulter : Tozer et al. Cysteine-Rich Protein Reverses Weight Loss in Lung Cancer Patients Receiving Chemotherapy or Radiotherapy. Antioxid Redox Signal. Février 2008; 10(2): 395-402.).

Les responsables de cette étude, Shannon Wills, Ph. D., associée en recherche clinique, et David Decker, M.D., oncologiste à l’un des hôpitaux Beaumont, sont tous deux emballés par l’aspect prometteur de cette étude. Ils mentionnent : « La perte de poids liée au cancer contribue non seulement à diminuer la qualité de vie et le taux de survie des patients atteints d’un cancer du poumon, mais elle cause également une détresse psychologique pour les patients et leurs familles. Des recherches telles que celle-ci sont essentielles afin de déterminer les meilleures interventions pour traiter la perte de poids liée au cancer. Nous sommes très heureux de participer à cette étude.»

Appuyée par le Moffitt Cancer Center CCOP Research Base financé par le NCI, cette étude sera menée uniquement par le biais du programme Beaumont CCOP faisant partie du Bureau des essais cliniques sur le cancer des hôpitaux Beaumont à Royal Oak au Michigan.

Au sujet du Moffitt CCOP Research Base (Effectif de chercheurs CCOP)
Financé par la division de la prévention du cancer du National Cancer Institute (É.-U.) en 2000, cet effectif de chercheurs est dévoué au développement et à la tenue d’essais cliniques sur le contrôle du cancer et sur la prévention du cancer. L’effectif de chercheurs dessert une population de patients diversifiée par le biais d’une affiliation de programmes d’oncologie clinique communautaire financée par le NCI et de programmes CCOP destinés à une population minoritaire. Ces programmes s’efforcent d’aider à éviter ou à réduire le fardeau d’un cancer chez des patients et leurs familles, et d’améliorer ainsi leur qualité de vie. Les bureaux du Moffit CCOP Research Base sont situés sur le campus de la University of South Florida à Tampa. Le site Web est le suivant : http://ccoprb.epi.usf.edu/

Au sujet du Beaumont CCOP à Royal Oak au Michigan
Le National Cancer Institute (É.-U.) a désigné les hôpitaux Beaumont à titre de programme d’oncologie clinique communautaire, l’un parmi les 50 programmes aux É.-U. reliant les centres d’études avec des médecins communautaires qui inscrivent des patients dans des recherches médicales. Le Beaumont CCOP est un département du Beaumont Research Institute.

Au sujet du Bureau des essais cliniques sur le cancer des hôpitaux Beaumont à Royal Oak au Michigan
Le Beaumont Cancer Institute aux hôpitaux Beaumont est un centre d’excellence en matière de cancers rares et complexes, ainsi désigné par Blue Cross/Blue Shield des É.-U. Le Michigan Cancer Consortium a conféré un Prix d’esprit de collaboration à l’égard du programme ‘Minority Outreach’ du Beaumont Cancer Institute en 2007.

Au sujet d’Immunotec inc.
Immunotec est principalement dévouée à la conception et à la commercialisation de produits de santé naturels, de suppléments alimentaires, de vitamines et de produits de soins personnels. Un grand nombre de ces produits sont fabriqués en son nom par des tierces parties. Ils sont distribués et vendus aux États-Unis et au Canada par le biais d’un système de commercialisation à paliers multiples, ainsi que dans d’autres pays par l’entremise d’ententes exclusives de partenariat. L’investissement d’Immunotec dans cette étude reflète son engagement continu envers la recherche et le développement.

Personne-ressource des médias chez Immunotec : John H. Molson, vice-président, Recherche et développement, Immunotec inc., Tél : 450-510-4450, Téléc. : 450-424-9993, Courriel : jmolson@immunotec.com, Clare Malbon, adjointe au service de Recherche et développement Tél : 450-424-9992, poste 2377.

Pour obtenir plus d’information, contactez Pascale, 819-560-1779 ou par courriel à

pascale@forcevente.com

Immunotec © 2011    :    Conception www.vitrine.net en collaboration avec www.publicitédr.com

 Courriel: pascale@forcevente.com     Aussi: www.rockberard.com