Acheter des produits via l’internet sur un site sécuritaire

Le Prix Nobel de médecine 2008

 

Le Prix Nobel de médecine 2008 et Immunocal ®

Le Dr Luc Montagnier (co-découvreur du VIH en 1984) a remporté le Prix Nobel de médecine 2008 pour l’ensemble de ses travaux sur le VIH. Le Dr Luc Montagnier et ses collaborateurs ont rapidement compris que le VIH « détériorait le système immunitaire en raison d’une réplication virale massive et du dommage cellulaire causé aux lymphocytes.»

En parallèle, le Dr Wulf Dröge, premier vice-président directeur, recherche et développement chez Immunotec, et ses collègues sont devenus les premiers chercheurs à découvrir (en 1989) que des patients infectés par le VIH présentaient des concentrations de cystéine et de glutathion (GSH) anormalement basses.

Il est important de souligner que le Dr Montagnier soulignait déjà en 1994, lors de son allocution d’ouverture de la 10e Conférence internationale sur le sida, tenue à Yokohama, au Japon, les effets prometteurs d’Immunocal®, produit phare d’Immunotec et précurseur avéré du glutathion, antioxydant cellulaire essentiel au maintient du bonne santé. L’activité anti VIH et antiapoptotique d’Immunocal et son lien avec la synthèse du GSH ont fait l’objet d’une analyse approfondie, lors d’un exposé présenté à l’occasion de la même conférence.

En 1997, plusieurs médecins dont le Dr Montagnier, le Dr Olivier ainsi que que Mme Catherine Pasquier ont publié un ouvrage intitulé Oxidative Stress in Cancer, AIDS, and Neurodegenerative Diseases, dont un chapitre entier est consacré à un article co-rédigé par le Dr Gustavo Bounous, chercheur fondateur d’Immunotec. Ce chapitre intitulé Nutriceutical Modulation of Glutathione with a Humanized Native Milk Serum Protein Isolate, Immunocal: Application in AIDS and Cancer. On relate dans ce chapitre les composants protéiques extrêmement rares d’Immunocal, qui activent le glutathion, tout en soulignant le rôle joué par la détérioration du glutathion cellulaire dans nombre de maladies et de troubles dégénératifs, dont la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, l’artériosclérose, les cataractes, la fibrose kystique, la malnutrition, le vieillissement, le sida et le cancer.

Plusieurs études ont démontré les bienfaits de la consommation d’Immunocal® pour les sidéens et les patients subissant des traitements contre le cancer. En effet, plusieurs études scientifiques cliniques, sous supervision médicale, ont démontré que l’on pouvait réduire la perte de poids, voire même maintenir et/ou lever le poids corporel via une amélioration notable du système immunitaire en consommant l’Immunocal® sur une base quotidienne.

Il a été clairement établi que la réserve de GSH est particulièrement faible chez les personnes atteintes du VIH/SIDA. Ceci peut être partiellement attribué au stress oxydatif chronique. La carence de GSH chez les personnes atteintes du VIH/SIDA est une question importante, qui contribue aux nombreuses complications de cette maladie, particulièrement dans l’immunodéficience. De nombreuses fonctions lymphocytes sont ainsi compromises par un taux de GSH bas, telle que la prolifération de lymphocyte ou la destruction de cellules infectées par les lymphocytes-k. D’autre part, un déséquilibre du taux de GSH résulte indirectement dans la régulation de cytokines inflammatoires (dont certaines favorisent la cachexie), augmente la réplication virale et augmente l’apoptose (mort cellulaire) des lymphocytes-T. En 1997, Herzenberg et al. ont directement prouvé l’importance vitale du GSH en démontrant que les personnes testées VIH-positif avec des taux élevés de GSH ont mieux survécu que celles dont le taux était inférieur.

La collaboration entre les milieux scientifique et médical, visant une compréhension et un traitement accélérés de l’état des personnes infectées par le VIH, a favorisé une amélioration significative de leur espérance de vie. Voilà une application concrète d’Immunocal® qui est en lien avec la mission d’Immunotec, qui consiste à aider les êtres humains à accéder à un meilleur bien être.

 

Adaptation de Kidd & Hubert « Natural Antioxydant – first line of defense » 1991

Adapté des ouvrages :
le Best-Seller GLUTATHION, VOTRE CLÉ VERS LA SANTÉ, 4ème edition, 2008, Communications Kudo.ca Inc., Montréal, Canada.
L’AUTODÉFENSE DE LA CELLULE, UNE PERCÉE MAJEURE, Somersall, Allan, Ph.D., M.D. et Bounous, Gustavo M.D., FRCS(C), éditions Guzzi, Canada, 1999.
Le Guide Ultime du Glutathion, par Gutman & Schettini, @2000 G&S Health Books Inc. Montréal, Canada.

Pour obtenir plus d’information, contactez Rock Bérard, 819-578-2232 ou par courriel à

rock@rockberard.com